La nuit et Maud

Avant l’amour, Maud insiste toujours sur deux points : je ne dois sous aucun prétexte la photographier et je dois impérativement quitter son appartement avant qu’elle ne s’endorme.
Après l’amour, chassé du paradis, je dois donc partir au beau milieu de la nuit.
À chaque fois, je prends tous les détours possibles pour retarder le moment du retour chez soi. Je ramasse tout ce qui peut m’aider à prolonger la nuit, tout ce qui peut me permettre de faire un portrait de Maud, sans Maud.